photo blog_head_zpsfzwide7v.jpg
Valar Qringaomis

Get email updates of new posts:        (Delivered by FeedBurner)

Thursday, February 13, 2014

"To have money is to be free from money"

"Je suis certain, commença-t-il, qu'on ne peut être heureux sans argent. Voilà tout. Je n'aime ni la facilité ni le romantisme. J'aime à me rendre compte. Eh bien, j'ai remarqué que chez certains êtres d'élite il y a une sorte de snobisme spirituel à croire que l'argent n'est pas nécessaire au bonheur. C'est bête, c'est faux, et dans une certaine mesure, c'est lâche.

Voyez-vous, Mersault, pour un homme bien né, être heureux ça n'est jamais compliqué. Il suffit de reprendre le destin de tous, non pas avec la volonté du renoncement, comme tant de faux grands hommes, mais avec la volonté du bonheur. Seulement, il faut du temps pour être heureux. Beaucoup de temps. Le bonheur lui aussi est une longue patience. Et dans presque tous les cas, nous usons notre vie à gagner de l'argent, quand il faudrait, par l'argent, gagner son temps. Ça, c'est le seul problème qui m'ait jamais intéressé. Il est précis. Il est net...

Oh ! je sais bien que la plupart des hommes riches n'ont aucun sens du bonheur. Mais ce n'est pas la question. Avoir de l'argent, c'est avoir du temps. Je ne sors pas de là. Le temps s'achète. Tout s'achète. Être ou devenir riche, c'est avoir du temps pour être heureux quand on est digne de l'être...

À vingt-cinq ans, Mersault, j'avais déjà compris que tout être ayant le sens, la volonté et l'exigence du bonheur avait le droit d'être riche. L'exigence du bonheur me paraissait ce qu'il y a de plus noble au cœur de l'homme. À mes yeux, tout se justifiait par elle. Un cœur pur y suffisait...

Je voudrais en être sûr. Ne me faites pas dire que l'argent fait le bonheur. J'entends seulement que pour une certaine classe d'êtres le bonheur est possible (à condition d'avoir du temps) et qu'avoir de l'argent c'est se libérer de l'argent."

--- Albert Camus / La mort heureuse


"I am certain, he began, that one can cannot be happy without money. That's all. I love neither expedience nor romanticism. I like being self-aware. So, I've remarked that certain superior beings have a type of spiritual snobbery, believing that money is not necessary for happiness. That's dumb, that's wrong, and to a certain extent, it's cowardly.

You see, Mersault, that for a well-born man, being happy is never complicated. It's enough to take up the destiny of everyone, not with the desire of renonciation, like so many fake great men, but with the desire for happiness. Only, you need time to be happy. A lot of time. Happiness itself is also a long patience. And in almost all cases, we wear out our lives to earn money, when we should, using money, buy time. This is the only problem that's ever interested me. It is precise. It is clear-cut...

Oh! I know well that most rich men have no sense of happiness. But that's not the question. Having money means having time. That's my point. Time can be bought. Everything can be bought. To be or to become rich is to have money to be happy when one is worthy of being so...

At 25 years old, Mersault, I had already understood that any man with the sense, the will and the demand for happiness had the right to be rich. The demand for happiness seemed to me the most noble thing in men's hearts. In my eyes, everything was justified by it. A pure heart was enough...

I would like to be sure of it. I'm not saying that money is the cause of happiness. I only understand that for a certain type of men happiness is possible (if only one has time) and that to have money is to be free from money"

--- Alvert Camus / A Happy Death
blog comments powered by Disqus
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Latest posts (which you might not see on this page)

powered by Blogger | WordPress by Newwpthemes